Le nouveau haras national d’El jadida : Un espace pour le cheval mis aux normes internationales ?


Aujourd’hui, la reconstruction des infrastructures est l’un des axes de la stratégie nationale de la filière équine initiée en 2011.

Ainsi, la Société royale d’encouragement du cheval (SOREC) a réussi sa mission de remettre entièrement à neuf le nouveau haras national d’El Jadida.

Ce haras offre des structures modernes et performantes permettant les meilleures techniques de reproduction et de soin du cheval et l’hébergement des juments dans les meilleures conditions. «Les haras nationaux disposent d’infrastructures de pointe dédiées à la monte naturelle et à l’insémination artificielle, d’écuries de stationnement pour les étalons nationaux.

L’établissement d’El Jadida compte 72 étalons, toutes races confondues, destinés à la monte publique. Il propose également les prestations de club équestre», a souligné Mohammed Oussidhoum, directeur du haras national d’El Jadida, rencontré lors de la visite du haras en marge de la 8ème édition du Salon du cheval d’El Jadida (13-18 octobre).

Au fait, ce haras qui est créé en 1913 sur une superficie de 5 hectares est un lieu de formation et d’élargissement des compétences liées à la filière. Des formations pratiques sont également assurées au profit des collaborateurs de la SOREC, ainsi qu’aux éleveurs et personnes qui travaillent dans les élevages, dans l’objectif d’améliorer la technique de l’élevage et la qualité des chevaux ainsi que de produire les meilleurs chevaux pour les meilleures utilisations que ce soit pour la Tbourida, le sport équestre ou courses.

Il faut mentionner que le haras d’El Jadida a conservé sa vocation purement militaire jusqu’en 1946, année où il est passé sous la tutelle civile du ministère en charge de l’agriculture. Il se spécialise dans la production des chevaux de courses et de la Tbourida. La SOREC compte actuellement cinq haras nationaux répartis sur le territoire national, tous passés sous sa responsabilité en 2011.

Hormis leur rôle à l’échelle nationale, l’expertise des haras nationaux dépasse les frontières pour partager leur savoir-faire à l’étranger.

Par ailleurs, cette 8ème édition du Salon du cheval au Parc des expositions d’El Jadida est ouverte entre animations, expositions, concours et Tbourida. Sans oublier les éleveurs marocains qualifiés qui vont se confronter à leurs homologues internationaux lors de la 4ème édition du championnat international du cheval Barbe. Cette étape internationale est organisée sous l’égide de l’Organisation mondiale du cheval Barbe par l’Association du Salon du cheval en partenariat avec la SOREC.

Pour rappel, l’édition 2015 fusionnera les journées internationales du pur-sang arabe et du pur-sang anglais qui désormais se présenteront sous la forme d’un seul événement d’envergure. Les moments forts de cette réunion seront le Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du pur-sang arabe le 20 novembre et celui du pur-sang anglais le 21 du même mois.


L'HIPPODROME D'EL JADIDA
FAIT PEAU NEUVE

Après une totale rénovation, l'hippodrome d'El Jadida vient d'être inauguré le 17 février par le ministre de l'Agriculture. Coût de la rénovation: 20 millions de DH. Les promoteurs du nouveau complexe veulent contribuer à faire d'El Jadida une ville de loisirs par rapport à Casablanca et Marrakech. Lire la suite...