Création par Dieu

Étalon pur-sang arabe égyptien gris.

Un hadith arabe venu du prophète Mahomet, et dont parle Ali Ben Aberrahman ben Hodeil el Andalusi au xive siècle, raconte la création du cheval arabe en ces termes : "Quand Dieu voulu créer les chevaux,il dit au vent du Sud: -Je vais produire de toi une créature dont je ferais l'élévation de mes amis, l´abaissement de mes ennemis et la beauté de ceux qui m'obéissent. Le vent lui répondit:
- Crée,oh seigneur. Il saisit une poignée de vent et en fit un cheval.
-Je te crée, Arabe. Je noue le bien au crin de ton toupet. On s'emparera des butins sur ton dos et je t´octroierai une large part des richesses prises alors. Je te prêterai main forte par rapport à toute autre bête et je solliciterai la bienveillance de ton maître à ton égard. Je vais te rendre apte à voler sans ailes."
Ainsi naquit la légende du cheval arabe.

Al Khamsa

Un autre raconte comment le prophète de l'Islam, Mahomet, a choisi les juments fondatrices de la race sur leur courage, leur résistance et leur loyauté. Il existe plusieurs variantes mais l'une des plus communes dit qu'après un long et pénible voyage à travers le désert, Mahomet dirigea sa harde de chevaux assoiffés vers une oasis. Tous les animaux se mirent alors à galoper en désordre vers le point d'eau et Mahomet leur donna l'ordre de revenir vers lui. Seules cinq juments répondirent à son appel. Pour les récompenser de leur loyauté et d'avoir répondu malgré leur soif, il fit de ces juments ses favorites et les nomma Al Khamsaar Rasul Allah, ce qui signifie, les cinq du messager de Dieu. Ces juments devinrent les cinq fondatrices des cinq premières lignées du cheval pur-sang arabe. Bien que Al Khamsa soient probablement des chevaux mythiques sans existence réelle, certains éleveurs de pur-sang arabes affirment que les montures modernes des bédouins descendent de ces juments.

Le cheval est, au Maroc, une tradition très ancienne liée à l'histoire des cavaleries berbères.

Le cheval Barbe y est la race nationale, en raison de son élevage par de nombreuses tribus locales.

La fantasia, ou localement tbourida, met toujours cette utilisation militaire du cheval Barbe à l'honneur et représente le sport équestre le plus populaire du Maroc.

Le pays compte aussi cinq haras nationaux situés à Marrakech, Meknès, Bouznica, Oujda et El Jadida.